Connect with us

afrique

Sénégal : le frère de Macky Sall démissionne au poste de DG des dépôts et consignations (CDC)

Publié

le

Accablé  par une enquête de la BBC au sujet d’un avantage dans l’attribution de deux blocs gaziers, le frère du président Macky Sall, Aliou Sall, a privilégié rompre le silence, et démissionne de son poste de directeur général de la caisse des dépôts et consignations (CDC).  Missive !

 « Cette affaire autour du pétrole, avant de prendre les contours d’un enjeu national voire international, constitue aussi et d’abord un enjeu personnel, une véritable tragédie qui touche un être en chair et en os, un homme qui éprouve des sentiments, qui a été élevé dans certaines valeurs cardinales, qui vit en société, entouré de sa famille, de ses amis et de ses sympathisants.
On semble malheureusement l’oublier.

En effet, cette campagne présente l’autre (moi en l’occurrence), comme l’ennemi public numéro un, et elle se donne  les moyens de faire mouche parce qu’elle finit de prendre le visage de la vérité à force de travestir les faits les uns après les autres.
Elle joue également de manière indécente sur la corde sensible de populations qui se battent au quotidien pour vivre voire pour survivre ; et à ces populations, elle s’emploie à offrir comme provision, des raccourcis cyniques et dangereux du genre :

En somme, c’est une campagne visant à me « déshumaniser » (le mot n’est pas trop fort), parce que c’est de cela qu’il s’agit, une campagne qui présente l’autre (toujours moi) comme le méchant face aux bons, celui qui s’abreuve du sang et de la sueur du peuple sénégalais, le personnage sans foi ni loi qui nargue un peuple exsangue.
La caricature est sans pitié !
Qui ne serait pas indigné, choqué, offensé au plus haut point par une telle tyrannie langagière, un tel déferlement de bavures au propre comme au figuré.
C’est donc dire si je peux comprendre dans un certain sens, ceux qui, de bonne foi, ont pu à un moment ou un autre, prêter une oreille attentive et bienveillante aux propos tendancieux déversés à longueur de journée, ou même ceux qui ont choisi de hurler avec les loups parce que tout simplement mus par une haine viscérale.
Ainsi va le monde ! Et lorsque la perfidie du champ politique se mêle à la duperie érigée en dogme, l’ombre prend de l’épaisseur et la lumière est réduite à sa plus simple expression.
Que Dieu nous préserve de la méchanceté gratuite, et surtout du mensonge structuré !
Face à une telle entreprise de déstabilisation savamment construite, il faut l’avouer, il y avait, à mes yeux, deux réponses à apporter : l’une par la  prise de parole publique,  l’autre par les actes.

Faut-il rappeler que j’avais dans un premier temps décidé de répondre point par point aux accusations iniques sur mon appartenance à telle ou telle société, sur des éléments de salaire, sur des versements de commissions indues, sur une rente pétrolière ahurissante étalée sur pas loin d’un demi-siècle. Pas moins.
Certains parmi mes compatriotes ont bien saisi la substance du message que j’ai voulu délivrer et y ont souscrit. D’autres ont continué leur entreprise de destruction en s’inscrivant bien entendu, toujours dans leur logique préconçue de politique de la terre brûlée.
Toutes choses qui ont fini de pousser l’Etat du Sénégal à ouvrir une information judiciaire pour donner corps à sa volonté de rétablir la vérité d’une part, et celle de prendre les mesures idoines, d’autre part.

Bien évidemment, comme je l’ai dit, depuis le premier jour, toute cette malheureuse controverse n’est entretenue qu’autour d’un tissu d’amalgames et de contrevérités destinées à alimenter une autre campagne, plus insidieuse, celle-là, et qui va au-delà de ma modeste personne.
Croyez bien que je suis le premier à être en phase avec cette décision de l’Etat du Sénégal.
Ceci dit, il s’agit aujourd’hui d’apporter la seconde réponse. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu moi aussi m’adresser aux sénégalais et à l’opinion internationale à travers la vaillante population de Guédiawaye qui m’a fait l’honneur de m’accorder sa confiance, mais aussi qui, au milieu de la tempête et des vagues successives de diffamations, de critiques et d’insultes de toutes sortes, n’a de cesse de me manifester son soutien, à l’instar de nombreux autres sénégalais d’ici et d’ailleurs, révulsés par l’ampleur de la cabale et de l’injustice.

Je remercie toutes ces personnes, souvent des anonymes, qui me témoignent tous les jours leur sympathie et leur affection.
Je tiens donc à répondre cette fois-ci par les actes parce qu’il est aussi de mon devoir, pour le présent comme pour l’avenir, pour ne pas dire pour l’histoire tout court, il est de mon devoir de laver mon honneur sali, de protéger les miens qui sont aujourd’hui encore plus touchés que moi dans leur chair et dans leur esprit. C’est à la fois un problème de justice, de dignité mais aussi de responsabilité.

Monsieur Le Président de la République qui, au-delà du même sang que nous partageons, sait, mieux que quiconque, dans quel moule de vertu, de sagesse et d’humilité nous avons été éduqués ensemble et qui m’a témoigné sa confiance pour assumer une charge publique, comprend les actes que je pose en ce moment précis.
Permettez-moi ici de lui renouveler mes remerciements les plus sincères.

Pour dire enfin, que, fort de la conviction profonde que demain il fera jour, et que la lumière finira d’avoir raison des ténèbres, je prends ici devant vous la décision de donner ma démission de la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations à compter de ce jour.
Dans le même temps, je peux vous assurer, mes chers amis, que je prends date pour l’avenir, parce que je reste persuadé que cette épreuve rendra beaucoup de service à mon peuple dans le futur.
Elle aura en effet le mérite, j’en suis sûr, de montrer à la face du monde les vrais visages de ceux qui salissent la noblesse de la politique sous des dehors de serviteurs du peuple.
Je vous remercie ».

Aliou Sall
Maire de Guédiawaye.

Continuer la lecture
Advertisement
CLIQUER POUR COMMENTER

LAISSER votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

afrique

Mahamadou Issoufou : « Mon désir le plus ardent est de passer le pouvoir en 2021 à un président démocratiquement élu… »

Publié

le

Le président nigérien, Issoufou Mahamadou, s’est de nouveau engagé à respecter la Constitution  et à quitter le pouvoir en 2021,  aux termes de ses deux mandats. Le chef de l’Etat  a réitéré son engagement ;  qu’il a déjà annoncé à plusieurs reprises, ce mercredi 2 octobre à Niamey, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la conférence internationale organisée par le National Democratic Institute (NDI) sur la limitation constitutionnelle des mandats présidentiels en Afrique.

Lors de son intervention, le président  Issoufou a estimé que « les limitations de mandat renforcent à long terme les institutions démocratiques et contribuent à la passation pacifique du pouvoir, et elles garantissent l’exercice, à intervalles réguliers, d’une expression libre du peuple ». Au Niger, a-t-il ajouté, « nous avons fait de la consolidation des institutions démocratiques ; une des huit priorités du programme de renaissance du Niger ».

Transfert pacifique du pouvoir

Le Président Issoufou Mahamadou a auparavant  rappelé qu’en Afrique, « le débat sur le constitutionnalisme pour la consolidation de la démocratie et le transfert pacifique du pouvoir se concentre surtout sur un point essentiel : celui de la limitation du nombre de mandats ». Il a en ce sens ajouté que « le peuple aspire au changement de manière périodique et la limitation de mandats lui offre cette opportunité ». Selon les détails donnés par le chef de l’Etat,  en Afrique, 35 pays limitent les mandats, 12 n’ont aucune limitation, six ont aboli la limitation et deux ont modifié la limitation.

Le Niger se prépare à des élections présidentielles en 2021 qui vont consacrer, pour la première fois de l’histoire du pays, un transfert du pouvoir entre deux présidents élus démocratiquement. Alors que dans certains pays du continent, la question de la limitation des mandats présidentiels soulève des débats et des polémiques, le chef de l’Etat nigérien ne cesse de lever toute équivoque sur sa volonté de quitter le pouvoir aux termes de ses deux mandats constitutionnels. Le plus grand défi, de l’avis de plusieurs analystes, c’est de parvenir à organiser des consultations électorales libres, régulières et transparentes.

A.Y.B (Actuniger)

Continuer la lecture
Advertisement
Sociétédepuis 2 jours

Guinée : USTG version Abdoulaye Camara invite les travailleurs à vaguer à leurs occupations (déclaration)

Guinéedepuis 4 jours

Interpellation de certains acteurs du FNDC : « la déclaration de cette plateforme d’association comporte des propos d’une extrême gravité contre la sécurité publique… », dixit le procureur de la République

Sociétédepuis 6 jours

Journée internationale de la jeune fille : l’ONG Femmes engagées pour la salubrité (FES) fait une conférence débat à Conakry

Économiedepuis 7 jours

Guinée : quel type d’élite pour l’émergence économique et le développement ? (Par Association guinéenne des économistes)

Guinéedepuis 1 semaine

Manifestation annoncée du FNDC : pour Bah Oury et Cie, réunis dans ‘’CAR’’, « le président de la République a aujourd’hui après Dieu le destin de la Guinée… »

Sociétédepuis 1 semaine

Conakry : début de formation de 50 jeunes filles en entrepreneuriat féminin

Guinéedepuis 1 semaine

Dans une allocution publique, le Premier ministre Kassory Fofana dit avoir remis au chef de l’Etat, le rapport des consultations inclusives…

Guinéedepuis 1 semaine

Manifestations annoncées du FNDC : « C’est une déclaration de trop et les gens doivent revoir leur copie… », dixit Dr Ibrahima Sory Diallo du parti ADC-BOC

Guinéedepuis 1 semaine

Législatives : le PADES « inquiet » mais « sa vocation est d’aller aux élections… », affirme Dr Ousmane Kaba

Guinéedepuis 2 semaines

Journée mondiale des enseignants : les ministres en charge de l’éducation récompensent les enseignants qui se sont distingués par la qualité de leurs prestations…

Guinéedepuis 2 semaines

Journée Mondiale des enseignants : le syndicat national de l’éducation fait des propositions au gouvernement

Guinéedepuis 2 semaines

Journée mondiale des enseignants ce 5 octobre 2019 : Le SLECG version Kadiatou Bah, fait une déclaration !

afriquedepuis 2 semaines

Mahamadou Issoufou : « Mon désir le plus ardent est de passer le pouvoir en 2021 à un président démocratiquement élu… »

Guinéedepuis 2 semaines

Tibou Kamara à Sidya Touré : « Dans notre pays, depuis des années, certains ont décidé de faire du mensonge une démarche politique… »

Guinéedepuis 2 semaines

Guinée : le groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA) s’oppose à tout changement de Constitution

Guinéedepuis 2 semaines

Guinée : Le FNDC compte « procéder sans délai à la transmission d’un courrier à la Cour pénale internationale… »

Guinéedepuis 2 semaines

La presse aux consultations nationales : l’URTELGUI « affirme la neutralité la plus absolue… »

Guinéedepuis 2 semaines

Guinée : certains partis politiques quittent l’opposition républicaine et forment « le Cercle des Acteurs pour la République »

Guinéedepuis 2 semaines

Élections législatives en Guinée : au-delà des inquiétudes de l’opposition, ses commissaires participent aux travaux à la CENI

Guinéedepuis 3 semaines

Guinée : le gouvernement entend rendre justice aux victimes du massacre du 28 septembre 2009

culturedepuis 3 semaines

Littérature : Mory Mandiana Diakité fait la dédicace de trois Livres

Économiedepuis 3 semaines

Guinée : la Banque africaine de développement accorde un crédit de 8 millions de dollars à Vista Bank pour aider les PME agricoles

Guinéedepuis 3 semaines

Aboubacar Sylla : « Nous n’avons aucune raison de douter de l’aptitude de la CENI à organiser les élections à cette date… »

Guinéedepuis 3 semaines

Guinée : L’ancien ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, opposé à un 3e mandat d’Alpha Condé

afriquedepuis 9 mois

Guinée : Prise de fonction de Aminata Sylla à la tête de LONAGUI

Guinéedepuis 4 mois

Propos de Aboubacar Soumah à l’endroit de Dame Bah : « mon mari m’a dit que je suis une femme forte et qu’il m’encourage !

Guinéedepuis 7 mois

Guinée : Comment Naby Youssouf Kiridi Bangoura a fait « adhérer » toute la Basse-côte aux idéaux d’Alpha Condé

afriquedepuis 4 mois

Présidence de la CEDEAO: Kiridi Bangoura, Mohamed Diané, transmettent le message de soutien du président Alpha Condé à Issoufou

Sociétédepuis 8 mois

Conakry : La Première Dame Hadja Djéné KABA lance les travaux de la 28ème Assemblée générale du club soroptimist international de Guinée

Guinéedepuis 3 mois

Décret : Liste complète des cadres nommés au ministère guinéen de l’Économie et des finances

afriquedepuis 9 mois

Guinée : Pourquoi Dansa Kourouma ne voulait pas être président de la Ceni ?

Guinéedepuis 9 mois

Aminata Sylla appelée à donner à la Lonagui ses lettres de noblesse

Guinéedepuis 6 mois

Débat sur la nouvelle constitution, coalition contre la modification de la constitution, l’écrivain Souleymane Koïta donne des réponses !

Guinéedepuis 7 mois

Guinée : Alpha sur la trace de Paul Kagamé, une longévité au pouvoir au bénéfice du peuple (Analyse de Deen Touré)

Sociétédepuis 9 mois

Guinée : Adja Aissatou Bella Diallo, nommée ministre conseillère à la présidence de la République

afriquedepuis 9 mois

Guinée : Alpha Condé nomme les membres du conseil d’administration de la LONAGUI, dont Ibrahima Kalil Konaté

Sociétédepuis 8 mois

Déguerpissement de Kaporo-rails, le ministère de la ville et de l’aménagement du territoire justifie l’action de l’Etat (Déclaration)

afriquedepuis 9 mois

Sékhoutouréya : Devant la communauté kissi, Alpha Condé envoie des piques à l’opposition « l’opposition, ce n’est pas détruire les biens des autres… »

culturedepuis 9 mois

« La nomination de Antonio Souaré au sein du CA de LONAGUI est incompatible avec le président de la feguifoot» (Tribune)

afriquedepuis 9 mois

Guinée : Bah Oury, c’est maintenant qu’il frappe à la porte de l’UFDG

Guinéedepuis 8 mois

Guinée : l’erreur de trop de la société civile guinéenne, serait d’anticiper en parlant du 3e mandat d’Alpha Condé (Billet d’humeur)

Guinéedepuis 7 mois

La fête du 08 mars en Guinée : au palais du peuple, les femmes font la promotion de la nouvelle constitution

Guinéedepuis 7 mois

Guinée : Alpha Condé à l’offensive politique au siège du Rpg-arc-en-ciel

Guinéedepuis 4 mois

Makanéra à Tierno Monénembo : « même le hasard ne l’a pas conduit ailleurs sauf dans sa communauté… »

Sociétédepuis 8 mois

Conakry : La structure MOSAD communication annonce les couleurs de la cérémonie de remise des prix « soldats du changement, Acte III »

Guinéedepuis 8 mois

Guinée : Création officielle d’une coalition politique appelée « Convergence de l’opposition démocratique (COD)

Guinéedepuis 7 mois

Guinée : la CENI Continue son marathon de concertations avec la classe politique

Sociétédepuis 7 mois

Sauvé de l’immigration clandestine par l’OIM, Ismaël Diallo attend sa première récolte de pommes de terre à Popodara

Advertisement

Tendances du jour