Connect with us

Société

Sauvé de l’immigration clandestine par l’OIM, Ismaël Diallo attend sa première récolte de pommes de terre à Popodara

Publié

le

Gagner sa vie dans sa localité de naissance n’a jamais été son premier choix. Mais après avoir passé un temps en Angola avant de rentrer à Labé prendre le chemin du Sahara marocain via le Mali, le Niger et l’Algérie, ce jeune labéen a changé d’avis.

Ismaël Diallo, la trentaine, est marié, père de 2 enfants. Il quitte Labé en 2016 pour l’Algérie via le Mali et le Niger. Un an après, il arrive au Maroc où il passe 4 mois à squatter les abords d’une usine de traitement de poisson située à Dakhla non loin de la frontière mauritanienne.

Sans papiers légaux, Ismaël constate que « la vie est dure à supporter » dans cette zone urbanisée du Sahara marocain. Il décide donc de « remonter à Rabat », mais se retrouve sur le territoire algérien puis, largué à Arlitt dans le désert nigérien. Seul au monde et sans ressources, la chance sourit à Ismaël lorsqu’il rencontre les humanitaires de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Ici, fini le calvaire ! L’OIM lui facilite le retour à Labé où il est accueilli par sa famille le 17 avril 2018. «Après Dieu, j’ai remercié l’OIM pour cette faveur. Maintenant que je suis chez moi ici à Labé, vous savez que la famille africaine est très solidaire, je n’ai jamais manqué de soutien », se souvient Ismaël qui laisse éclater sa joie de retrouver sa mère, son épouse et ses deux enfants « en bonne santé ».

A la chaleur de l’accueil familial, il trouve chez ses parents et amis labéens ainsi que ses anciens compagnons d’aventure ayant des permis de séjour et de travail en Angola, un soutien moral et un appui solidaire empreint d’encouragement à ne plus risquer sa vie sur le chemin de l’eldorado européen. Ismaël prend l’option de suivre les conseils et l’accompagnement de l’OIM qui monte des projets de soutien à la réintégration en faveur de 41 autres anciens immigrants clandestins. «Moi, j’ai été réintégré dans un projet agricole dans la sous-préfecture de Popodra où en équipe de 13 personnes, nous pratiquons la culture de la pomme de terre sur un hectare ».

 Mais que sont-ils devenus les autres rapatriés bénéficiaires de ce projet ?

« Certains ont vu que cette aide de l’OIM n’était pas suffisante (à les maintenir sur place). D’autres ont été découragés par la distance à parcourir du centre-ville de Labé où ils résident à la zone agricole. Ils ont donc choisi de démissionner », tente de répondre Ismaël qui trouve quant à lui l’aide convenable. Mieux, ses amis et lui affichent une détermination à se fixer durablement dans l’exploitation de cette portion de terre fertile prêtées à l’OIM par l’Etat guinéen.

Qui veut peut

 Il sait que la terre ne ment pas. Toutefois, Ismaël se garde de pronostiquer sur le rendement de sa toute première récolte. Lui qui se présente comme un homme nouveau, décrit avec enthousiasme sa nouvelle vie loin des sentiers tortueux de l’immigration clandestine.

Il est soulagé. Il ne rate aucune occasion pour conseiller aux candidats à l’immigration de bien vouloir utiliser les voies légales, en prenant l’exemple sur l’ancien guinéen d’Angola qu’il est ayant sauvé sa peau de la traite d’êtres humains sur les chemins du Sahara malien, nigérien, algérien et marocain.

Un homme averti en vaut deux. C’est l’une des raisons de sa présence remarquée à la séance de projection du film documentaire sur l’immigration clandestine intitulé Nô Mëtî Sîfâdhe, en poular, Difficile à raconter, le samedi 16 février 2019 dans un compartiment du stade Saifoulaye Diallo de Labé. Un événement soutenu par l’Ong Guinée Solidarité Bordeaux avec l’appui logistique d’Aide & Action. Et qui a été l’occasion pour Ismaël Diallo et ses amis regroupés dans plusieurs associations de rapatriés ou d’anciens immigrants de joindre leur mot aux nombreux témoignages sur les avantages de choisir de rester au pays et devenir un modèle de réussite locale tout en utilisant l’argent destiné à payer les passeurs dans une activité génératrice de revenus. De même que les informations données par des responsables, élus locaux et experts en éducation communautaire, sur les opportunités de formation professionnelle voire d’auto-emploi à saisir dès après le brevet ou le baccalauréat pour tout jeune ne parvenant pas à poursuivre ses études sur place en Guinée ou à bénéficier des facilités qu’offrent les pays occidentaux tel que la France par le biais de Campus France, pour étudier à l’étranger.

 

Par Le Populaire

 

Continuer la lecture
Advertisement
CLIQUER POUR COMMENTER

LAISSER votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Société

Pour la 6e fois, la poésie s’affiche sur les murs du CCFG

Publié

le

La 6e édition du concours « Sur les murs … la Poésie ! » a été un franc succès. L’événement prend une belle envolée, à soutenir.

Mardi 30 avril, il est 17h au Centre culturel franco-guinéen (CCFG). Le moment est à la poésie. Organisateurs, éminents représentants du Club littéraire du CCFG, poètes, lauréats des concours précédents, membres du jury, étudiants sont rassemblés. La cérémonie de remise des prix aux lauréats de la 6e édition du concours « Sur les murs … la Poésie ! » débute par le mot de bienvenue livré par Mme Leila Diallo, responsable de la Médiathèque du CCFG. La parole est donnée à Amadou Condé, président du jury. Il lit le rapport qui laisse entendre que les poèmes de cette année sont «d’une qualité remarquable ».

Concurrents et participants à la fête félicitent et encouragent Marie Paule Huet, directrice littéraire des éditions Ganndal et initiatrice du concours, à pérenniser ce beau rendez-vous annuel qui récompense les gagnants en livres de poésie ou des places de spectacle ou encore des inscriptions à la Médiathèque du CCFG ou des publications dans les médias de grande audience. Et qui constitue une partie de consécration dédiée aux primés.

D’ailleurs, la séance de déclamation des poèmes finalistes est confiée cette année à Isodore Bangoura, artiste, comédien travaillant au studio Kira (situé à la Minière à Conakry) qui est accompagné dans sa déclamation par des sons de calebasse jouée par Masta Kay et de guitare par Seibé, l’artiste français qui chante en soussou, malinké, peul et wolof. C’est de sa voix que l’auditoire apprend le nom de l’auteur et du classement du poème primé sur le thème « 20 ans ». Une référence au vingtième anniversaire du Centre culturel franco-guinéen (CCFG).

Des 24 poèmes en compétition recensés, « l’examen de l’originalité du traitement, de la musicalité des vers et des procédés stylistiques » élimine 2 poèmes hors thème. 22 sont maintenus, dont 8 sélectionnés au nombre desquels 3 admis pour la troisième place, 1 pour la seconde place et 1 pour le haut du podium. Un prix d’encouragement est attribué à 3 poèmes pour leur qualité non négligeable.

1e prix

Rayhanatou Diallo : Vingt ans, un bel âge de raison ! 

 2e prix :

Mothema Barry : Vingt ans.

 3es prix ex-aequo:

Aboubacar Magassouba : Rêve d’un jeune.

Augustin Zebelamou : Il y a vingt ans… !

Ismaila Baldé : Amour perdu.

 Prix d’encouragement

ex-aequo :

– Amadou Sadjaliou Barry : Repentance.

– Abdoulaye Aïssatou Roumirgot Sow: Elle n’a pas encore 20 ans.

– Kadiatou Noba : Une innocence volée.

L’événement est aussi vécu en direct via les réseaux sociaux par des poètes et candidats vivant loin de Conakry ou à l’extérieur de la Guinée.

Mais certains sont valablement représentés dans le hall du CCFG par des proches qui filment et retransmettent les sons et les images. C’est le cas de l’auteure du poème intitulé « Vingt ans, un bel âge de raison ! »qui suit le déroulé de la cérémonie sur un téléphone.

A partir de la France où elle réside, Rayhanatou Diallo laisse éclater sa joie quand elle entend Bangoura annoncer que son  poème qu’il vient de dire remporte le premier prix du concours 2019. Elle reçoit une salve d’applaudissements.

La cérémonie prend fin par le traditionnel défilé des mots présenté en ordre dispersé. Cette année, les membres du Club littéraire choisissent des extraits des poèmes rédigés dans le cadre de l’événement intitulé« Pour un monde sans murs» où le vivre-ensemble est magnifié par les poètes.

En effet. L’illustration graphique conçue par Irina Condé et ses étudiants de l’Institut supérieur des arts de Guinée (ISAG) rend un vibrant hommage au CCFG en reprenant le terme « 20 ans » dans plusieurs langues locales et étrangères.

Tout est bien noté par la maison d’édition Elohim qui se propose de prêter main-forte aux poètes désireux de publier leurs œuvres. Et cela rime bien avec le poème lauréat et les autres (en compétition ou simplement envoyés pour affichage) qui sont exposés sur les murs du CCFG jusqu’à fin mai 2019.

 

Par Sandrine Bah (Le Populaire)

Continuer la lecture
Advertisement
Courier du lecteurdepuis 4 jours

CELLOU DALEIN DIALLO : La vérité finit par rattraper ! (Par Siaka Barry)

Sociétédepuis 2 semaines

Pour la 6e fois, la poésie s’affiche sur les murs du CCFG

Guinéedepuis 3 semaines

Son régime est régulièrement pointé du doigt, Alpha Condé dit ses quatre vérités à Human rights watch

Guinéedepuis 3 semaines

Guinée : Que sait-on de l’Observatoire national de la jeunesse ? Réponse avec son nouveau Directeur général, Abdoulaye Conté !

Guinéedepuis 3 semaines

Débat sur la nouvelle constitution, coalition contre la modification de la constitution, l’écrivain Souleymane Koïta donne des réponses !

afriquedepuis 3 semaines

Le président Ouattara félicite son homologue guinéen pour le travail accompli à la tête de l’Union africaine

Guinéedepuis 4 semaines

Conakry : Début ce mercredi de la 6ème édition du symposium des mines

Sociétédepuis 4 semaines

Zeinab Camara et Seydi Sampiring, quel beau duo !

Courier du lecteurdepuis 1 mois

Affaire détournement à l’OGP// Paul Moussa Diawara condamné à cinq ans de prison ferme

Guinéedepuis 1 mois

Après la nomination de Papa Koly Kourouma au sein du gouvernement, Ahmed Kourouma clarifie le sujet sur le referendum « le peuple est souverain… »

Guinéedepuis 1 mois

Guinée : Le syndicat national de l’éducation annonce son adhésion à (l’USTG), version Abdoulaye Camara

Guinéedepuis 1 mois

Guinée : opposants au régime d’Alpha Condé et certains acteurs de la société civile créent le « Front National pour la Défense de la Constitution »

Guinéedepuis 2 mois

Conakry : La presse était dans la rue ce mardi pour exiger la libération de Lansana Camara !

Courier du lecteurdepuis 2 mois

Doko dans Siguiri : L’ONG « ROF Guinée » sensibilise les femmes orpailleuses à quitter les mines !

Guinéedepuis 2 mois

Guinée : Cellou et Cie de l’opposition républicaine disposent enfin d’une charte !

Guinéedepuis 2 mois

Médias : le nouveau président de l’Agepi à peine installé, promet le « Rassemblement » !

Guinéedepuis 2 mois

Après Kaporo-rails, c’est le tour des occupants illégaux aux alentours des rails à Kaloum

Defaultdepuis 2 mois

Après Kaporo-rails, c’est le tour des occupants illégaux aux alentours des rails à Kaloum

Guinéedepuis 2 mois

Guinée : Alpha Condé à l’offensive politique au siège du Rpg-arc-en-ciel

Guinéedepuis 2 mois

Guinée : la CENI Continue son marathon de concertations avec la classe politique

Guinéedepuis 2 mois

Médias : du sang neuf à l’AGEPI, les journalistes ne devraient pas être du « paria » dans leur propre maison !

Guinéedepuis 2 mois

Médias : l’AGEPI a désormais un nouveau président, en la personne de Alpha Abdoulaye Diallo

Guinéedepuis 2 mois

Palais Sékhoutouréya : Ambassadeur russe fait ses adieux mais sur fond d’éloges du bilan d’Alpha Condé…

Guinéedepuis 2 mois

Guinée : « Les Petits Anges de Guinée » continuent sa distribution de dons dans les centres d’orphelinat

afriquedepuis 4 mois

Guinée : Prise de fonction de Aminata Sylla à la tête de LONAGUI

Guinéedepuis 2 mois

Guinée : Comment Naby Youssouf Kiridi Bangoura a fait « adhérer » toute la Basse-côte aux idéaux d’Alpha Condé

Guinéedepuis 3 semaines

Débat sur la nouvelle constitution, coalition contre la modification de la constitution, l’écrivain Souleymane Koïta donne des réponses !

Guinéedepuis 3 mois

Aminata Sylla appelée à donner à la Lonagui ses lettres de noblesse

Sociétédepuis 3 mois

Déguerpissement de Kaporo-rails, le ministère de la ville et de l’aménagement du territoire justifie l’action de l’Etat (Déclaration)

Sociétédepuis 3 mois

Conakry : La Première Dame Hadja Djéné KABA lance les travaux de la 28ème Assemblée générale du club soroptimist international de Guinée

Guinéedepuis 2 mois

Guinée : Alpha sur la trace de Paul Kagamé, une longévité au pouvoir au bénéfice du peuple (Analyse de Deen Touré)

afriquedepuis 4 mois

Guinée : Pourquoi Dansa Kourouma ne voulait pas être président de la Ceni ?

Sociétédepuis 4 mois

Guinée : Adja Aissatou Bella Diallo, nommée ministre conseillère à la présidence de la République

Guinéedepuis 3 mois

Guinée : Création officielle d’une coalition politique appelée « Convergence de l’opposition démocratique (COD)

afriquedepuis 4 mois

Guinée : Alpha Condé nomme les membres du conseil d’administration de la LONAGUI, dont Ibrahima Kalil Konaté

afriquedepuis 4 mois

Sékhoutouréya : Devant la communauté kissi, Alpha Condé envoie des piques à l’opposition « l’opposition, ce n’est pas détruire les biens des autres… »

Sociétédepuis 3 mois

Déguerpissement des occupants illégaux du centre directionnel de Koloma, le ministre Ibrahima Kourouma au cœur de l’action

Guinéedepuis 2 mois

Guinée : l’erreur de trop de la société civile guinéenne, serait d’anticiper en parlant du 3e mandat d’Alpha Condé (Billet d’humeur)

culturedepuis 4 mois

« La nomination de Antonio Souaré au sein du CA de LONAGUI est incompatible avec le président de la feguifoot» (Tribune)

Sociétédepuis 2 mois

Geste humanitaire : Les Petits Anges de Guinée offrent au Centre national de formation sociale appliquée de Jean Paul II, un appareil de mammographie

afriquedepuis 4 mois

Guinée : Bah Oury, c’est maintenant qu’il frappe à la porte de l’UFDG

Guinéedepuis 2 mois

Palais Sékhoutouréya : Ambassadeur russe fait ses adieux mais sur fond d’éloges du bilan d’Alpha Condé…

Guinéedepuis 2 mois

La fête du 08 mars en Guinée : au palais du peuple, les femmes font la promotion de la nouvelle constitution

Politiquedepuis 3 mois

Bah Oury s’en prend à l’UFDG à propos de la reprise du vote à Matoto, « Ils ne peuvent que s’en prendre à eux-mêmes… »

Sociétédepuis 2 mois

Sauvé de l’immigration clandestine par l’OIM, Ismaël Diallo attend sa première récolte de pommes de terre à Popodara

Sociétédepuis 2 mois

Conakry : La structure MOSAD communication annonce les couleurs de la cérémonie de remise des prix « soldats du changement, Acte III »

Guinéedepuis 3 mois

Guinée : le protocole d’accord signé entre gouvernement et Slecg serait toujours en panne

Guinéedepuis 2 mois

Guinée : Alpha Condé à l’offensive politique au siège du Rpg-arc-en-ciel

Advertisement

Tendances du jour