Connect with us

Guinée

Débat sur la nouvelle constitution, coalition contre la modification de la constitution, l’écrivain Souleymane Koïta donne des réponses !

Publié

le

À l’approche de la date fatidique de 2020, les débats se focalisent sur la limitation du mandat présidentiel. Au tempo également de l’orage. Ce sillage, (pour ou contre) fait les choux gras de la presse guinéenne, s’agissant du maintien ou non de l’actuel chef d’Etat guinéen, Alpha Condé au pouvoir, alimente aujourd’hui l’essentiel du débat politique en Guinée. Alors que les élections législatives tardent encore à s’organiser. Vu l’intensité des débats dans la cité, votre quotidien en ligne a souhaité volontiers faire intervenir l’écrivain, Souleymane Koïta, afin qu’il se prononce sur l’actualité du moment. (Entretien)

Vous êtes désormais écrivain de profession, au compteur, un roman. Intitulé : « la pitié dans le mortier ». Comment réagissez-vous aux débats politiques actuels portant notamment sur une nouvelle constitution dont le coup d’envoi n’est pas encore donné ?

 Souleymane Koïta : Nous écrivains et les politiques avons presque les mêmes objectifs.

Les écrivains par les mots, dénoncent, critiquent en apportant propositions dans les secteurs divers de développement.

Les politiques par contre, se servent des actes.

Face à ce débat politique actuel lié à une prétendue révision de la constitution Guinéenne, il faut le dire, c’est le sciage de la démocratie.

Ce débat politique était prévisible déjà à la prise du pouvoir par la junte militaire au lendemain du rappel à Dieu du président Lansana Conté.

Dès lors que le CNDD ait dissout les institutions de la République, il fallait s’attendre à ce qu’on en train de vivre.

Au-delà de la problématique que font montre certains politiques proches de la mouvance présidentielle, la nécessité de revoir la constitution actuelle, à laquelle d’ailleurs l’actuel président de la République, Alpha Condé, a prêté serment, comment réagissez-vous de ceux qui disent que cette constitution aurait des défauts ?

Souleymane Koïta: Il est bien vrai que c’est à la constitution actuelle faite par le conseil national de la transition(CNT) qui remplaçait l’Assemblée nationale lors de la transition que l’actuel président de la République a prêté serment.

Est-ce qu’il fallait organiser les élections législatives pour que les députés votent une nouvelle constitution pour balayer celle du CNT ?

Dans ce cas, sa promulgation devait attendre à ce que la présidentielle élise le président de la 3ème République.

Il y a aussi des arguments de progrès avancés par les proches du président Alpha Condé. Qui laissent clairement entendre que, de laisser ce dernier finir ses chantiers, comment réagissez-vous à des telles allégations ?

Souleymane Koïta: Il faut féliciter le président de la République professeur Alpha Condé pour les progrès réalisés en un laps de temps, mais cet argument ne tient pas.

Ce qui tient et qui explique la révision de la constitution c’est le fait que cette constitution soit un produit du conseil national de la transition mis en place par un pouvoir illégitime.

Donc, elle doit être révisée, car elle n’a été votée par le peuple.

Quel est votre regard du « Front », la coalition des partis politiques et quelques acteurs de la société civile guinéenne, qui veut barrer la route contre toute possibilité de modification de la constitution permettant au chef de l’Etat actuel de briquer un autre mandat ?

Souleymane Koïta: Mon regard sur la coalition des partis politique contre la révision de la constitution est simplement d’affirmer que c’est la démocratie, c’est leur opinion.

Mais, j’aurai souhaité qu’on parle de société civile à sa place.

Les membres de ce front visent un intérêt politique, celui de libérer le fauteuil présidentiel en 2020.

Partout où il y’a front, c’est l’union des forces différentes pour défendre un intérêt des composantes.

Je pense que la société civile n’est pas contre le projet de révision de la constitution, elle sait bien qu’il est dit dans l’article 152 de la constitution que l’initiative de la révision de la constitution appartient concurremment au président de la République et aux députés.

En cette période de turbulence politique, que diriez-vous aux écrivains par rapport à leur implication personnelle dans la résolution des crises en Guinée ?

Souleymane Koïta : Je dirais tout simplement aux écrivains que nos cris ne doivent être vains et qu’il faut rappeler aux politiques la nécessité de s’écouter, s’entendre et j’accepter pour le salut de la République.

Votre mot de la fin ?

Mon mot de la fin, c’est de dire aux Guinéens de respecter la démocratie, d’éviter d’encourager les coups d’Etat qui nous créent toutes ces incompréhensions absurdes.

 

Propos recueillis par Moussa Diabaté

 

Continuer la lecture
Advertisement
CLIQUER POUR COMMENTER

LAISSER votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Guinée

Jeunes de l’Axe : « on nous a mis dans le silence forcé », dénonce Ibrahima Aminata Diallo

Publié

le

C’est au cours d’une conférence de presse ce vendredi 12 juillet 2019 à Conakry, qu’une nouvelle plateforme de la société civile guinéenne pour l’alternance démocratique dénommée : ‘’ le R éveil’’, a procédé à la présentation officielle de ladite plateforme.

Créée en août 2018, cette plateforme est destinée à être un cadre de rencontre et d’échanges entre les acteurs de la société civile., Elle est composée de trois organisations, notamment, la Coalition Nationale pour la Paix en Guinée(CNPG) ; Plateforme des Jeunes Leader pour la Démocratie et du Développement(PJDD) et Guinée 4 Emergence. Toutes visent un même objectif, celui d’instaurer l’Etat de droit afin de garantir la paix et l’unité nationale d’où la mise en place de cette plateforme.

Dans son intervention, le président de la « Guinée 4 pour l’Emergence », Abdoul Rahim Diallo, a déclaré que, « la société civile est composée des personnes et des organisations soucieuses de prendre une part active à la vie politique du pays. Il est nécessaire de soumettre notre passé à un examen critique approfondi. Pour cela, il faut organiser un procès pacifique des régimes qui se sont succédés en Guinée pour condamner la violence politique qui a sévi au cours de ses 60 ans d’indépendance », a-t-il dit.

Plus loin, il admet qu’ « il ne s’agit pas de sanctionner, mais de procéder à une véritable catharsis afin que les visés autoritaires voire dictateurs ne reviennent plus jamais au pouvoir. Le Forum Civil et Souverain (FCS) se déroulera comme suit : créer des conditions favorables à cultiver la notion de l’alternance démocratique dans un climat de dialogue, pouvant aboutir à la création d’une commission Vérité- Justice-Réconciliation (VJR) ; organiser la transition démocratique ; construire l’Etat de droit. La plateforme LE REVEIL considère que l’Etat de droit est le préalable de tout véritable développement ».

Pour sa part, le président de PJDD, Ibrahima Aminata Diallo précise :« nous allons lancer le ‘’ mouvement sifflet’’ à travers le Réveil. Comme vous le savez, l’axe Hamdalaye, Bambéto, Coza est la zone réputée de violence et souvent on déploie des forces de sécurité contre les jeunes qui manifestent leur indignation face à la mal gouvernance, on vient les mater dans le sang, et tout le monde est témoin de cela. Pour preuve, de nos jours, on est à cent et quelque morts » explique-t-il.

Continuant dans la même logique, il ajoute ceci « nous avons réfléchi à une nouvelle stratégie de lutte pacifique qui consiste à faire quoi ; on a acheté mille sifflets pour lancer le mouvement sifflet à travers le Réveil le 22 de ce mois. Nous allons inviter la presse au rond-point de Bambéto qui est un symbole de contestation par excellence pour lancer ce mouvement. Nous allons sifflés tous les maux dont souffre la Guinée sans violence à partir de 10h à Bambéto » confie-t-il.

Pour terminer, il déplore la violation de droits de l’homme en son article 10: «on nous a interdit de manifester,  nous obligés à un silence forcé. Plus d’une dizaine de Post Avancé (PA) installés entre, Hamdalaye Kagbélen. Nous avons accepté ce silence forcé, mais nous n’allons pas baisser les bras, et nous n’allons jamais abdiquer parce qu’on ne peut pas rester dans ce silence forcé ; la Guinée nous appartient tous », déplore Ibrahima Aminata.

 

Oumar II Konaté

621 07 74 46

Continuer la lecture
Advertisement
Guinéedepuis 4 jours

Jeunes de l’Axe : « on nous a mis dans le silence forcé », dénonce Ibrahima Aminata Diallo

Guinéedepuis 4 jours

USTG version Abdoulaye Camara : « nous ne sommes pas allés à Genève pour insulter plutôt pour travailler »

Guinéedepuis 5 jours

En conférence de presse : « une nouvelle constitution ne s’aurait être un drame », dixit Sékou Kader

afriquedepuis 6 jours

Mise en place de ZLEC : « c’est la plus rapide de toute l’histoire des négociations au sein de notre organisation », Mahamadou Issoufou

Guinéedepuis 7 jours

Contre le 3 e mandat : Dalein mise-t-il sur la Diaspora ?

Sportsdepuis 1 semaine

Championnat Sambo et boxe chinoise au Maroc : la Guinée obtient deux médailles de bronze

Guinéedepuis 1 semaine

Guinée : état dévastateur de Bantama Sow contre Fodé Ousou Fofana, « il fait honte à l’UFDG… »

Guinéedepuis 1 semaine

Guinée : un ancien détenu du régime d’Alpha Condé lance le mouvement pour l’alternance en 2020

Guinéedepuis 1 semaine

Décret : Liste complète des cadres nommés au ministère guinéen de l’Économie et des finances

Guinéedepuis 2 semaines

Bah Oury à propos de Cellou : « au lieu de renforcer, de tirer les leçons, on exclut, on exclut, on exclut…»

Guinéedepuis 2 semaines

Orientations budgétaires à l’Assemblée : l’honorable Michel Kamano salue le déroulé du débat !

Guinéedepuis 2 semaines

Guinée : le président du parlement favorable à une nouvelle Constitution !

Guinéedepuis 2 semaines

Guinée : Le « FRANC » dit « Oui » à une nouvelle Constitution !

Guinéedepuis 2 semaines

Alpha et la nouvelle Constitution : « Il aime toujours prendre l’exemple de la France… », dit Kaba FIDEL

Guinéedepuis 2 semaines

Injure contre Dame Kadiatou Bah : Aboubacar Soumah dans le viseur des femmes de l’USTG et de l’ONG ROF Guinée

Guinéedepuis 2 semaines

Guinée : ce que l’on sait du courrier N° 010 attribué au FNDC pour « assistance financière » destiné au président de l’UFDG !

afriquedepuis 2 semaines

Président Issoufou Mahamadou à la tête de la CEDEAO, négligez pas la touche d’Alpha Condé !

Guinéedepuis 2 semaines

Makanéra à Tierno Monénembo : « même le hasard ne l’a pas conduit ailleurs sauf dans sa communauté… »

Sportsdepuis 2 semaines

Guinée : Après la victoire du Syli national contre le Burundi, le quartier Belle-vue de Conakry en (rouge-jaune-vert )!

Guinéedepuis 2 semaines

Samedi politique en Guinée : de l’UFDG, l’UFR et PADES de Dr Ousmane Kaba, la thématique est la même… « tous contre le 3e mandat… »

Guinéedepuis 2 semaines

Guinée : les anciens compagnons de Kassory Fofana officialisent le mouvement « GPT-Renouveau »

Guinéedepuis 3 semaines

55e sommet de la CEDEAO : Le président Alpha Condé à Abuja pour l’élection du nouveau président en exercice…

Guinéedepuis 3 semaines

Guinée : Labé au centre d’un tapage d’interdiction d’une manif entre le « FNDC » et le « FARC » par l’édile de la localité

Guinéedepuis 3 semaines

Tierno Monénembo à Alpha Condé: « la Constitution n’est pas une chemise que l’on jette quand on veut… »

afriquedepuis 6 mois

Guinée : Prise de fonction de Aminata Sylla à la tête de LONAGUI

Guinéedepuis 3 semaines

Propos de Aboubacar Soumah à l’endroit de Dame Bah : « mon mari m’a dit que je suis une femme forte et qu’il m’encourage !

Guinéedepuis 4 mois

Guinée : Comment Naby Youssouf Kiridi Bangoura a fait « adhérer » toute la Basse-côte aux idéaux d’Alpha Condé

Guinéedepuis 1 semaine

Décret : Liste complète des cadres nommés au ministère guinéen de l’Économie et des finances

Sociétédepuis 5 mois

Conakry : La Première Dame Hadja Djéné KABA lance les travaux de la 28ème Assemblée générale du club soroptimist international de Guinée

Guinéedepuis 3 mois

Débat sur la nouvelle constitution, coalition contre la modification de la constitution, l’écrivain Souleymane Koïta donne des réponses !

Guinéedepuis 5 mois

Aminata Sylla appelée à donner à la Lonagui ses lettres de noblesse

Sociétédepuis 6 mois

Guinée : Adja Aissatou Bella Diallo, nommée ministre conseillère à la présidence de la République

afriquedepuis 6 mois

Guinée : Pourquoi Dansa Kourouma ne voulait pas être président de la Ceni ?

Sociétédepuis 5 mois

Déguerpissement de Kaporo-rails, le ministère de la ville et de l’aménagement du territoire justifie l’action de l’Etat (Déclaration)

afriquedepuis 6 mois

Guinée : Alpha Condé nomme les membres du conseil d’administration de la LONAGUI, dont Ibrahima Kalil Konaté

Guinéedepuis 4 mois

Guinée : Alpha sur la trace de Paul Kagamé, une longévité au pouvoir au bénéfice du peuple (Analyse de Deen Touré)

Guinéedepuis 2 semaines

Makanéra à Tierno Monénembo : « même le hasard ne l’a pas conduit ailleurs sauf dans sa communauté… »

afriquedepuis 6 mois

Sékhoutouréya : Devant la communauté kissi, Alpha Condé envoie des piques à l’opposition « l’opposition, ce n’est pas détruire les biens des autres… »

afriquedepuis 6 mois

Guinée : Bah Oury, c’est maintenant qu’il frappe à la porte de l’UFDG

culturedepuis 6 mois

« La nomination de Antonio Souaré au sein du CA de LONAGUI est incompatible avec le président de la feguifoot» (Tribune)

Sociétédepuis 4 mois

Conakry : La structure MOSAD communication annonce les couleurs de la cérémonie de remise des prix « soldats du changement, Acte III »

Guinéedepuis 4 mois

Guinée : l’erreur de trop de la société civile guinéenne, serait d’anticiper en parlant du 3e mandat d’Alpha Condé (Billet d’humeur)

Guinéedepuis 4 mois

La fête du 08 mars en Guinée : au palais du peuple, les femmes font la promotion de la nouvelle constitution

Sociétédepuis 5 mois

Déguerpissement des occupants illégaux du centre directionnel de Koloma, le ministre Ibrahima Kourouma au cœur de l’action

Guinéedepuis 5 mois

Guinée : Création officielle d’une coalition politique appelée « Convergence de l’opposition démocratique (COD)

Guinéedepuis 5 mois

Mairie de Matoto : Mamadouba Tos Camara porté en triomphe

Guinéedepuis 3 semaines

Guinée : quand les députés guinéens jouent à l’unisson, demandant le limogeage du DG de la SOGEAC !

Sociétédepuis 4 mois

Sauvé de l’immigration clandestine par l’OIM, Ismaël Diallo attend sa première récolte de pommes de terre à Popodara

Advertisement

Tendances du jour