Connect with us

afrique

Santé : le CNTS entre avancées et défis

Publié

le

Santé : le CNTS entre avancées et défis

Le centre national de transfusion sanguine (CNTS) enregistre des avancées notamment, en matière d’équipement des structures  de transfusion sanguine à travers le pays. Cependant, il reste confronté au manque de personnel qualifié dans le système transfusionnel et de donneurs volontaires. C’’est du moins, ce qui ressort d’une interview accordée à notre rédaction par le Directeur du  CNTS, Dr Yves Niankoye Haba. LISEZ 

www.rtgkoloma.info : Quelles avancées peut on noter en terme de transfusion sanguine ici au CNTS ?

Dr Yves Niankoye Haba : Avant, sur toute l’entendue du territoire national, on faisait la transfusion du sang total. Mais  depuis 2015, cela a changé pour la zone de Conakry puisque nous avons pu avoir un équipement de préparation des produits sanguins.  En ce qui concerne la sécurité des receveurs de sang, les tests de dépistage des infections transmissibles étaient uniquement des tests rapides et n’avaient pas les mêmes performances que les automates. Pour la région de Conakry, grâce à l’appui des partenaires on a un automate pour analyser tous les prélèvements effectués dans la zone. Cela permet de sécuriser d’avantage nos produits sanguins. A cela s’ajoute l’installation des banques solaires de sang qui permettent à toutes les structures de conserver leurs réactifs mais aussi, les produits sanguins en favorisant une prise en charge efficace des services d’urgence de la maternité, traumatologie et pédiatrie car, lorsque le besoin en sang se pose,  ce n’est que lui qui peu satisfaire le patient.

Combien de structures sont équipées de nos jours?

Aujourd’hui, il y a 40 structures qui sont entièrement équipés, ça veut dire l’ensemble des hôpitaux, préfectoraux, régionaux et certains centres communaux de santé. Dans toutes ces structures maintenant, les agents sont capables de conserver le sang. Malheureusement l’hôpital préfectoral  de Télimilé a perdu son équipement suite à un incendie qui s’est déclaré avant même l’installation. A part les panneaux solaires, tout le reste de l’équipement a été emporté par les flammes. Ce qui  fait  maintenant 39 structures équipées sur 40.

Après l’incendie survenu à l’hôpital de Télimilé, comment fonctionne t’il actuellement ?

En attendant qu’on ne trouve un nouveau réfrigérateur pour eux, il revient dans l’ancien système.  Faute de moyens de conservation, les structures se ravitaillent en poches et en réactifs et n’utilisent pas la chaine de froid. Lorsque le besoin est exprimé par les services cliniques, la demande est envoyée au laboratoire qui à son tour, sensibilise les parents des patients pour trouver un donneur potentiel en faisant le groupage du sang et les tests de dépistage des infections transmissibles par le sang. Quand le résultat s’avère négatif, on fait le prélèvement pour le donner directement au patient.

Comment faire face aux cas d’urgence ?

C’est un long processus. Ça peut prendre une heure, deux heures voir plus. Ce qui ne permet pas de s’occuper des patients en urgence surtout les femmes qui viennent en situation d’hémorragie ou les accidentés. La seconde étape consiste normalement à doter les hôpitaux régionaux des mêmes équipements que le centre national de transfusion sanguine pour que les mêmes activités qui se réalisent au CNTS, se fassent au niveau régional. Mais, ces hôpitaux n’ont pas l’infrastructure qu’il faut donc à la de cet équipement nous allons mettre des centrifugeuses. Cet appareil permet de séparer le sang en ses différentes composantes pour que chaque patient reçoive le produit qu’il a besoin et non le sang total.

Nous conseillons à tous les hôpitaux de mettre en place le stock minimum qui puisse leur permettre de prendre rapidement en charge les cas d’urgence. Nous formons également des pères recruteurs de donneurs de sang. Ça commencé dans les régions de Labé et Faranah où tous les hôpitaux préfectoraux disposent désormais de personnes issues de la société civile qui sensibilisent la population afin de trouver des personnes en bonne santé (des donneurs) pour secourir la structure  en cas de détresse.

Depuis quand vous avez instauré ce système ?

C’est en 2018 que nous avons commencé la série de formation par la zone du projet PASP et pour ces structures nous avons pu former trois personnes issues de la société civile,  de la Radio Rurale, de la Croix Rouge et d’autres organisations de la société civile et chacun a été formé dans sa région soit trois personnes par préfecture.

Ce nombre est il suffisant par rapport à la demande ?

Le nombre est insuffisant. Il est question non seulement de renforcer les capacités des personnes qui ont été formées en faisant des missions ponctuelles d’accompagnement pour organiser des collectes de sang mais parallèlement recruter d’autres personnes pour qu’on n’ait plus de mobilisateurs au compte des hôpitaux.

Ya t’il eut des changements depuis leur mise en place ?

Depuis leur mise en place, tous les hôpitaux ont maintenant  leur stock minimum de sécurité qui permet de prendre en charge les cas plus urgents sans demander des donneurs.

Quels sont les défis ?

C’est d’abord les donneurs volontaires, ensuite les infrastructures. Si on veut déployer les équipements à l’intérieur du pays, il nous faut du personnel qualifié. Il y a un seul médecin qui travaille dans le système transfusionnel pour tout le pays et deux pharmaciens spécialistes du domaine. D’où mon cri de cœur à l’endroit du gouvernement et des partenaires qui œuvrent dans le domaine de la santé pour que plus de moyens soient accordés à la transfusion sanguine.

Maîmouna Bangoura

Merci Monsieur le Directeur,

C’est moi qui vous remercie

Entretien : Maîmouna Bangoura

Continuer la lecture
Advertisement
CLIQUER POUR COMMENTER

LAISSER votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

afrique

Mise en place de ZLEC : « c’est la plus rapide de toute l’histoire des négociations au sein de notre organisation », Mahamadou Issoufou

Publié

le

Le 7 juillet 2019, quelque chose d’important a eu lieu au Niger : lancement de la phase opérationnelle de la zone de libre-échange continentale Africaine (ZLECAf). Si le projet se solidifie, permettra à l’Afrique d’accroître les échanges entre ses pays, y compris la mobilité de ses populations à l’échelle continentale.

Pour le président nigérien, Mahamadou Issoufou, dont son pays a abrité ce 12ème sommet extraordinaire de ZLECAf, précise que le projet « permet d’en sortir non pas en redessinant les frontières actuelles, mais en sortant par le haut, par l’intégration. En éliminant progressivement les droits de douane sur le commerce intra-africain, elle offre, avec un marché de 1,2 milliards de consommateurs aujourd’hui et 2,5 milliards en 2050, des possibilités commerciales immenses, notamment pour les entreprises africaines.

Comme on le constate, les infrastructures occupent une place de choix  sur la liste de ces projets phares conformément aux objectifs du plan du développement des infrastructures en Afrique (PIDA). Sans infrastructures routières, ferroviaires, portuaires, aéroportuaires, énergétiques et de télécommunication, la Zone de Libre Echange Continentale Africaine serait une coquille vide. Il en est de même si nous ne mettons pas en œuvre le plan du développement industriel de l’Afrique, car pour l’instant l’Afrique est pauvre de ses matières premières et elle n’en sera riche que le jour où elle sera capable de les transformer en vue de contrôler le maximum de maillons des chaînes de valeur. L’Afrique a aussi les terres arables capables de nourrir l’Afrique : c’est l’objectif du plan de développement agricole de l’Afrique (…)

Selon Mahamadou issoufou, « La ZLEC n’est donc pas un programme isolé. Elle forme, avec les autres plans et programmes de l’Union Africaine, un tout cohérent dans la perspective de renforcer l’intégration régionale et atteindre les objectifs de l’agenda du centenaire, l’agenda 2063 (…)

La réalisation de tous ces plans et programmes permettra d’élever le niveau des exportations intra-africaine, estimées actuellement à moins de 15% de l’ensemble des exportations africaines alors que les exportations intra-européennes, intra-asiatiques et intra-latino-américaines représentent respectivement 70%, 50% et 21% (…) », a-t-il martelé.

Désormais les regards sont tournés vers les chefs d’Etat du continent en vue de la concrétisation de cette aubaine au bénéfice de l’Afrique.

 

Dian Bah

Continuer la lecture
Advertisement
Guinéedepuis 4 jours

Jeunes de l’Axe : « on nous a mis dans le silence forcé », dénonce Ibrahima Aminata Diallo

Guinéedepuis 5 jours

USTG version Abdoulaye Camara : « nous ne sommes pas allés à Genève pour insulter plutôt pour travailler »

Guinéedepuis 5 jours

En conférence de presse : « une nouvelle constitution ne s’aurait être un drame », dixit Sékou Kader

afriquedepuis 7 jours

Mise en place de ZLEC : « c’est la plus rapide de toute l’histoire des négociations au sein de notre organisation », Mahamadou Issoufou

Guinéedepuis 1 semaine

Contre le 3 e mandat : Dalein mise-t-il sur la Diaspora ?

Sportsdepuis 1 semaine

Championnat Sambo et boxe chinoise au Maroc : la Guinée obtient deux médailles de bronze

Guinéedepuis 1 semaine

Guinée : état dévastateur de Bantama Sow contre Fodé Ousou Fofana, « il fait honte à l’UFDG… »

Guinéedepuis 2 semaines

Guinée : un ancien détenu du régime d’Alpha Condé lance le mouvement pour l’alternance en 2020

Guinéedepuis 2 semaines

Décret : Liste complète des cadres nommés au ministère guinéen de l’Économie et des finances

Guinéedepuis 2 semaines

Bah Oury à propos de Cellou : « au lieu de renforcer, de tirer les leçons, on exclut, on exclut, on exclut…»

Guinéedepuis 2 semaines

Orientations budgétaires à l’Assemblée : l’honorable Michel Kamano salue le déroulé du débat !

Guinéedepuis 2 semaines

Guinée : le président du parlement favorable à une nouvelle Constitution !

Guinéedepuis 2 semaines

Guinée : Le « FRANC » dit « Oui » à une nouvelle Constitution !

Guinéedepuis 2 semaines

Alpha et la nouvelle Constitution : « Il aime toujours prendre l’exemple de la France… », dit Kaba FIDEL

Guinéedepuis 2 semaines

Injure contre Dame Kadiatou Bah : Aboubacar Soumah dans le viseur des femmes de l’USTG et de l’ONG ROF Guinée

Guinéedepuis 2 semaines

Guinée : ce que l’on sait du courrier N° 010 attribué au FNDC pour « assistance financière » destiné au président de l’UFDG !

afriquedepuis 2 semaines

Président Issoufou Mahamadou à la tête de la CEDEAO, négligez pas la touche d’Alpha Condé !

Guinéedepuis 2 semaines

Makanéra à Tierno Monénembo : « même le hasard ne l’a pas conduit ailleurs sauf dans sa communauté… »

Sportsdepuis 2 semaines

Guinée : Après la victoire du Syli national contre le Burundi, le quartier Belle-vue de Conakry en (rouge-jaune-vert )!

Guinéedepuis 2 semaines

Samedi politique en Guinée : de l’UFDG, l’UFR et PADES de Dr Ousmane Kaba, la thématique est la même… « tous contre le 3e mandat… »

Guinéedepuis 3 semaines

Guinée : les anciens compagnons de Kassory Fofana officialisent le mouvement « GPT-Renouveau »

Guinéedepuis 3 semaines

55e sommet de la CEDEAO : Le président Alpha Condé à Abuja pour l’élection du nouveau président en exercice…

Guinéedepuis 3 semaines

Guinée : Labé au centre d’un tapage d’interdiction d’une manif entre le « FNDC » et le « FARC » par l’édile de la localité

Guinéedepuis 3 semaines

Tierno Monénembo à Alpha Condé: « la Constitution n’est pas une chemise que l’on jette quand on veut… »

afriquedepuis 6 mois

Guinée : Prise de fonction de Aminata Sylla à la tête de LONAGUI

Guinéedepuis 3 semaines

Propos de Aboubacar Soumah à l’endroit de Dame Bah : « mon mari m’a dit que je suis une femme forte et qu’il m’encourage !

Guinéedepuis 4 mois

Guinée : Comment Naby Youssouf Kiridi Bangoura a fait « adhérer » toute la Basse-côte aux idéaux d’Alpha Condé

Guinéedepuis 2 semaines

Décret : Liste complète des cadres nommés au ministère guinéen de l’Économie et des finances

Sociétédepuis 5 mois

Conakry : La Première Dame Hadja Djéné KABA lance les travaux de la 28ème Assemblée générale du club soroptimist international de Guinée

Guinéedepuis 3 mois

Débat sur la nouvelle constitution, coalition contre la modification de la constitution, l’écrivain Souleymane Koïta donne des réponses !

Guinéedepuis 5 mois

Aminata Sylla appelée à donner à la Lonagui ses lettres de noblesse

afriquedepuis 6 mois

Guinée : Pourquoi Dansa Kourouma ne voulait pas être président de la Ceni ?

Sociétédepuis 6 mois

Guinée : Adja Aissatou Bella Diallo, nommée ministre conseillère à la présidence de la République

Sociétédepuis 5 mois

Déguerpissement de Kaporo-rails, le ministère de la ville et de l’aménagement du territoire justifie l’action de l’Etat (Déclaration)

afriquedepuis 6 mois

Guinée : Alpha Condé nomme les membres du conseil d’administration de la LONAGUI, dont Ibrahima Kalil Konaté

Guinéedepuis 4 mois

Guinée : Alpha sur la trace de Paul Kagamé, une longévité au pouvoir au bénéfice du peuple (Analyse de Deen Touré)

Guinéedepuis 2 semaines

Makanéra à Tierno Monénembo : « même le hasard ne l’a pas conduit ailleurs sauf dans sa communauté… »

afriquedepuis 6 mois

Sékhoutouréya : Devant la communauté kissi, Alpha Condé envoie des piques à l’opposition « l’opposition, ce n’est pas détruire les biens des autres… »

afriquedepuis 6 mois

Guinée : Bah Oury, c’est maintenant qu’il frappe à la porte de l’UFDG

culturedepuis 6 mois

« La nomination de Antonio Souaré au sein du CA de LONAGUI est incompatible avec le président de la feguifoot» (Tribune)

Sociétédepuis 4 mois

Conakry : La structure MOSAD communication annonce les couleurs de la cérémonie de remise des prix « soldats du changement, Acte III »

Guinéedepuis 4 mois

Guinée : l’erreur de trop de la société civile guinéenne, serait d’anticiper en parlant du 3e mandat d’Alpha Condé (Billet d’humeur)

Guinéedepuis 4 mois

La fête du 08 mars en Guinée : au palais du peuple, les femmes font la promotion de la nouvelle constitution

Sociétédepuis 5 mois

Déguerpissement des occupants illégaux du centre directionnel de Koloma, le ministre Ibrahima Kourouma au cœur de l’action

Guinéedepuis 5 mois

Guinée : Création officielle d’une coalition politique appelée « Convergence de l’opposition démocratique (COD)

Guinéedepuis 5 mois

Mairie de Matoto : Mamadouba Tos Camara porté en triomphe

Sociétédepuis 4 mois

Sauvé de l’immigration clandestine par l’OIM, Ismaël Diallo attend sa première récolte de pommes de terre à Popodara

Guinéedepuis 4 mois

Guinée : la CENI Continue son marathon de concertations avec la classe politique

Advertisement

Tendances du jour