Connect with us

afrique

Santé : le CNTS entre avancées et défis

Publié

le

Santé : le CNTS entre avancées et défis

Le centre national de transfusion sanguine (CNTS) enregistre des avancées notamment, en matière d’équipement des structures  de transfusion sanguine à travers le pays. Cependant, il reste confronté au manque de personnel qualifié dans le système transfusionnel et de donneurs volontaires. C’’est du moins, ce qui ressort d’une interview accordée à notre rédaction par le Directeur du  CNTS, Dr Yves Niankoye Haba. LISEZ 

www.rtgkoloma.info : Quelles avancées peut on noter en terme de transfusion sanguine ici au CNTS ?

Dr Yves Niankoye Haba : Avant, sur toute l’entendue du territoire national, on faisait la transfusion du sang total. Mais  depuis 2015, cela a changé pour la zone de Conakry puisque nous avons pu avoir un équipement de préparation des produits sanguins.  En ce qui concerne la sécurité des receveurs de sang, les tests de dépistage des infections transmissibles étaient uniquement des tests rapides et n’avaient pas les mêmes performances que les automates. Pour la région de Conakry, grâce à l’appui des partenaires on a un automate pour analyser tous les prélèvements effectués dans la zone. Cela permet de sécuriser d’avantage nos produits sanguins. A cela s’ajoute l’installation des banques solaires de sang qui permettent à toutes les structures de conserver leurs réactifs mais aussi, les produits sanguins en favorisant une prise en charge efficace des services d’urgence de la maternité, traumatologie et pédiatrie car, lorsque le besoin en sang se pose,  ce n’est que lui qui peu satisfaire le patient.

Combien de structures sont équipées de nos jours?

Aujourd’hui, il y a 40 structures qui sont entièrement équipés, ça veut dire l’ensemble des hôpitaux, préfectoraux, régionaux et certains centres communaux de santé. Dans toutes ces structures maintenant, les agents sont capables de conserver le sang. Malheureusement l’hôpital préfectoral  de Télimilé a perdu son équipement suite à un incendie qui s’est déclaré avant même l’installation. A part les panneaux solaires, tout le reste de l’équipement a été emporté par les flammes. Ce qui  fait  maintenant 39 structures équipées sur 40.

Après l’incendie survenu à l’hôpital de Télimilé, comment fonctionne t’il actuellement ?

En attendant qu’on ne trouve un nouveau réfrigérateur pour eux, il revient dans l’ancien système.  Faute de moyens de conservation, les structures se ravitaillent en poches et en réactifs et n’utilisent pas la chaine de froid. Lorsque le besoin est exprimé par les services cliniques, la demande est envoyée au laboratoire qui à son tour, sensibilise les parents des patients pour trouver un donneur potentiel en faisant le groupage du sang et les tests de dépistage des infections transmissibles par le sang. Quand le résultat s’avère négatif, on fait le prélèvement pour le donner directement au patient.

Comment faire face aux cas d’urgence ?

C’est un long processus. Ça peut prendre une heure, deux heures voir plus. Ce qui ne permet pas de s’occuper des patients en urgence surtout les femmes qui viennent en situation d’hémorragie ou les accidentés. La seconde étape consiste normalement à doter les hôpitaux régionaux des mêmes équipements que le centre national de transfusion sanguine pour que les mêmes activités qui se réalisent au CNTS, se fassent au niveau régional. Mais, ces hôpitaux n’ont pas l’infrastructure qu’il faut donc à la de cet équipement nous allons mettre des centrifugeuses. Cet appareil permet de séparer le sang en ses différentes composantes pour que chaque patient reçoive le produit qu’il a besoin et non le sang total.

Nous conseillons à tous les hôpitaux de mettre en place le stock minimum qui puisse leur permettre de prendre rapidement en charge les cas d’urgence. Nous formons également des pères recruteurs de donneurs de sang. Ça commencé dans les régions de Labé et Faranah où tous les hôpitaux préfectoraux disposent désormais de personnes issues de la société civile qui sensibilisent la population afin de trouver des personnes en bonne santé (des donneurs) pour secourir la structure  en cas de détresse.

Depuis quand vous avez instauré ce système ?

C’est en 2018 que nous avons commencé la série de formation par la zone du projet PASP et pour ces structures nous avons pu former trois personnes issues de la société civile,  de la Radio Rurale, de la Croix Rouge et d’autres organisations de la société civile et chacun a été formé dans sa région soit trois personnes par préfecture.

Ce nombre est il suffisant par rapport à la demande ?

Le nombre est insuffisant. Il est question non seulement de renforcer les capacités des personnes qui ont été formées en faisant des missions ponctuelles d’accompagnement pour organiser des collectes de sang mais parallèlement recruter d’autres personnes pour qu’on n’ait plus de mobilisateurs au compte des hôpitaux.

Ya t’il eut des changements depuis leur mise en place ?

Depuis leur mise en place, tous les hôpitaux ont maintenant  leur stock minimum de sécurité qui permet de prendre en charge les cas plus urgents sans demander des donneurs.

Quels sont les défis ?

C’est d’abord les donneurs volontaires, ensuite les infrastructures. Si on veut déployer les équipements à l’intérieur du pays, il nous faut du personnel qualifié. Il y a un seul médecin qui travaille dans le système transfusionnel pour tout le pays et deux pharmaciens spécialistes du domaine. D’où mon cri de cœur à l’endroit du gouvernement et des partenaires qui œuvrent dans le domaine de la santé pour que plus de moyens soient accordés à la transfusion sanguine.

Maîmouna Bangoura

Merci Monsieur le Directeur,

C’est moi qui vous remercie

Entretien : Maîmouna Bangoura

Continuer la lecture
Advertisement
CLIQUER POUR COMMENTER

LAISSER votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

afrique

Mahamadou Issoufou : « Mon désir le plus ardent est de passer le pouvoir en 2021 à un président démocratiquement élu… »

Publié

le

Le président nigérien, Issoufou Mahamadou, s’est de nouveau engagé à respecter la Constitution  et à quitter le pouvoir en 2021,  aux termes de ses deux mandats. Le chef de l’Etat  a réitéré son engagement ;  qu’il a déjà annoncé à plusieurs reprises, ce mercredi 2 octobre à Niamey, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la conférence internationale organisée par le National Democratic Institute (NDI) sur la limitation constitutionnelle des mandats présidentiels en Afrique.

Lors de son intervention, le président  Issoufou a estimé que « les limitations de mandat renforcent à long terme les institutions démocratiques et contribuent à la passation pacifique du pouvoir, et elles garantissent l’exercice, à intervalles réguliers, d’une expression libre du peuple ». Au Niger, a-t-il ajouté, « nous avons fait de la consolidation des institutions démocratiques ; une des huit priorités du programme de renaissance du Niger ».

Transfert pacifique du pouvoir

Le Président Issoufou Mahamadou a auparavant  rappelé qu’en Afrique, « le débat sur le constitutionnalisme pour la consolidation de la démocratie et le transfert pacifique du pouvoir se concentre surtout sur un point essentiel : celui de la limitation du nombre de mandats ». Il a en ce sens ajouté que « le peuple aspire au changement de manière périodique et la limitation de mandats lui offre cette opportunité ». Selon les détails donnés par le chef de l’Etat,  en Afrique, 35 pays limitent les mandats, 12 n’ont aucune limitation, six ont aboli la limitation et deux ont modifié la limitation.

Le Niger se prépare à des élections présidentielles en 2021 qui vont consacrer, pour la première fois de l’histoire du pays, un transfert du pouvoir entre deux présidents élus démocratiquement. Alors que dans certains pays du continent, la question de la limitation des mandats présidentiels soulève des débats et des polémiques, le chef de l’Etat nigérien ne cesse de lever toute équivoque sur sa volonté de quitter le pouvoir aux termes de ses deux mandats constitutionnels. Le plus grand défi, de l’avis de plusieurs analystes, c’est de parvenir à organiser des consultations électorales libres, régulières et transparentes.

A.Y.B (Actuniger)

Continuer la lecture
Advertisement
Sociétédepuis 2 jours

Guinée : USTG version Abdoulaye Camara invite les travailleurs à vaguer à leurs occupations (déclaration)

Guinéedepuis 4 jours

Interpellation de certains acteurs du FNDC : « la déclaration de cette plateforme d’association comporte des propos d’une extrême gravité contre la sécurité publique… », dixit le procureur de la République

Sociétédepuis 6 jours

Journée internationale de la jeune fille : l’ONG Femmes engagées pour la salubrité (FES) fait une conférence débat à Conakry

Économiedepuis 7 jours

Guinée : quel type d’élite pour l’émergence économique et le développement ? (Par Association guinéenne des économistes)

Guinéedepuis 1 semaine

Manifestation annoncée du FNDC : pour Bah Oury et Cie, réunis dans ‘’CAR’’, « le président de la République a aujourd’hui après Dieu le destin de la Guinée… »

Sociétédepuis 1 semaine

Conakry : début de formation de 50 jeunes filles en entrepreneuriat féminin

Guinéedepuis 1 semaine

Dans une allocution publique, le Premier ministre Kassory Fofana dit avoir remis au chef de l’Etat, le rapport des consultations inclusives…

Guinéedepuis 1 semaine

Manifestations annoncées du FNDC : « C’est une déclaration de trop et les gens doivent revoir leur copie… », dixit Dr Ibrahima Sory Diallo du parti ADC-BOC

Guinéedepuis 1 semaine

Législatives : le PADES « inquiet » mais « sa vocation est d’aller aux élections… », affirme Dr Ousmane Kaba

Guinéedepuis 2 semaines

Journée mondiale des enseignants : les ministres en charge de l’éducation récompensent les enseignants qui se sont distingués par la qualité de leurs prestations…

Guinéedepuis 2 semaines

Journée Mondiale des enseignants : le syndicat national de l’éducation fait des propositions au gouvernement

Guinéedepuis 2 semaines

Journée mondiale des enseignants ce 5 octobre 2019 : Le SLECG version Kadiatou Bah, fait une déclaration !

afriquedepuis 2 semaines

Mahamadou Issoufou : « Mon désir le plus ardent est de passer le pouvoir en 2021 à un président démocratiquement élu… »

Guinéedepuis 2 semaines

Tibou Kamara à Sidya Touré : « Dans notre pays, depuis des années, certains ont décidé de faire du mensonge une démarche politique… »

Guinéedepuis 2 semaines

Guinée : le groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA) s’oppose à tout changement de Constitution

Guinéedepuis 2 semaines

Guinée : Le FNDC compte « procéder sans délai à la transmission d’un courrier à la Cour pénale internationale… »

Guinéedepuis 2 semaines

La presse aux consultations nationales : l’URTELGUI « affirme la neutralité la plus absolue… »

Guinéedepuis 2 semaines

Guinée : certains partis politiques quittent l’opposition républicaine et forment « le Cercle des Acteurs pour la République »

Guinéedepuis 2 semaines

Élections législatives en Guinée : au-delà des inquiétudes de l’opposition, ses commissaires participent aux travaux à la CENI

Guinéedepuis 3 semaines

Guinée : le gouvernement entend rendre justice aux victimes du massacre du 28 septembre 2009

culturedepuis 3 semaines

Littérature : Mory Mandiana Diakité fait la dédicace de trois Livres

Économiedepuis 3 semaines

Guinée : la Banque africaine de développement accorde un crédit de 8 millions de dollars à Vista Bank pour aider les PME agricoles

Guinéedepuis 3 semaines

Aboubacar Sylla : « Nous n’avons aucune raison de douter de l’aptitude de la CENI à organiser les élections à cette date… »

Guinéedepuis 3 semaines

Guinée : L’ancien ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, opposé à un 3e mandat d’Alpha Condé

afriquedepuis 9 mois

Guinée : Prise de fonction de Aminata Sylla à la tête de LONAGUI

Guinéedepuis 4 mois

Propos de Aboubacar Soumah à l’endroit de Dame Bah : « mon mari m’a dit que je suis une femme forte et qu’il m’encourage !

Guinéedepuis 7 mois

Guinée : Comment Naby Youssouf Kiridi Bangoura a fait « adhérer » toute la Basse-côte aux idéaux d’Alpha Condé

afriquedepuis 4 mois

Présidence de la CEDEAO: Kiridi Bangoura, Mohamed Diané, transmettent le message de soutien du président Alpha Condé à Issoufou

Sociétédepuis 8 mois

Conakry : La Première Dame Hadja Djéné KABA lance les travaux de la 28ème Assemblée générale du club soroptimist international de Guinée

Guinéedepuis 3 mois

Décret : Liste complète des cadres nommés au ministère guinéen de l’Économie et des finances

afriquedepuis 9 mois

Guinée : Pourquoi Dansa Kourouma ne voulait pas être président de la Ceni ?

Guinéedepuis 9 mois

Aminata Sylla appelée à donner à la Lonagui ses lettres de noblesse

Guinéedepuis 6 mois

Débat sur la nouvelle constitution, coalition contre la modification de la constitution, l’écrivain Souleymane Koïta donne des réponses !

Guinéedepuis 7 mois

Guinée : Alpha sur la trace de Paul Kagamé, une longévité au pouvoir au bénéfice du peuple (Analyse de Deen Touré)

Sociétédepuis 9 mois

Guinée : Adja Aissatou Bella Diallo, nommée ministre conseillère à la présidence de la République

afriquedepuis 9 mois

Guinée : Alpha Condé nomme les membres du conseil d’administration de la LONAGUI, dont Ibrahima Kalil Konaté

Sociétédepuis 8 mois

Déguerpissement de Kaporo-rails, le ministère de la ville et de l’aménagement du territoire justifie l’action de l’Etat (Déclaration)

afriquedepuis 9 mois

Sékhoutouréya : Devant la communauté kissi, Alpha Condé envoie des piques à l’opposition « l’opposition, ce n’est pas détruire les biens des autres… »

culturedepuis 9 mois

« La nomination de Antonio Souaré au sein du CA de LONAGUI est incompatible avec le président de la feguifoot» (Tribune)

afriquedepuis 9 mois

Guinée : Bah Oury, c’est maintenant qu’il frappe à la porte de l’UFDG

Guinéedepuis 8 mois

Guinée : l’erreur de trop de la société civile guinéenne, serait d’anticiper en parlant du 3e mandat d’Alpha Condé (Billet d’humeur)

Guinéedepuis 7 mois

La fête du 08 mars en Guinée : au palais du peuple, les femmes font la promotion de la nouvelle constitution

Guinéedepuis 7 mois

Guinée : Alpha Condé à l’offensive politique au siège du Rpg-arc-en-ciel

Guinéedepuis 4 mois

Makanéra à Tierno Monénembo : « même le hasard ne l’a pas conduit ailleurs sauf dans sa communauté… »

Sociétédepuis 8 mois

Conakry : La structure MOSAD communication annonce les couleurs de la cérémonie de remise des prix « soldats du changement, Acte III »

Guinéedepuis 8 mois

Guinée : Création officielle d’une coalition politique appelée « Convergence de l’opposition démocratique (COD)

Guinéedepuis 7 mois

Guinée : la CENI Continue son marathon de concertations avec la classe politique

Sociétédepuis 7 mois

Sauvé de l’immigration clandestine par l’OIM, Ismaël Diallo attend sa première récolte de pommes de terre à Popodara

Advertisement

Tendances du jour